Alarme, caméra & vidéosurveillance

Installer une alarme chez soi est certainement la solution la plus efficace pour limiter les risques d’être cambriolé. Mais encore faut-il choisir le bon système en fonction de la configuration de son habitation, de la valeur de ses biens et de ses besoins.

D’après les statistiques, il se produit un cambriolage toutes les 90s. Cela semble énorme, mais c’est pourtant la triste réalité. Le nombre de vols a augmenté et touche maintenant n’importe qui n’importe quand, et pas uniquement les villas luxueuses. Certains ont lieu en pleine journée, durant le quart d’heure où vous allez chercher vos enfants à l’école. Il faut savoir qu’un cambriolage ne dure en moyenne que 7 min. De plus, aujourd’hui certains malfaiteurs n’hésitent pas à pénétrer dans une maison alors que les occupants y sont présents, endormis ou non.

LES RÈGLES À RESPECTER

Installer un système de ­vidéosurveillance chez soi ne nécessite aucune déclaration préalable. Mais certaines règles sont à respecter.

  • Ne filmer que l’intérieur de sa propriété (pièces, jardin, chemin d’accès privatif…). En raison du principe de respect de la vie privée, il est interdit de pointer une caméra vers le domicile d’un voisin ou vers la voie publique, même pour surveiller son véhicule.
  • Faire en sorte que les images ne puissent être visionnées que par des personnes autorisées par le propriétaire des lieux et prendre garde à ne pas porter atteinte à la vie privée des personnes filmées (famille, amis ou gens de passage).
  • Conformément au code du travail, informer de la présence de caméras et de leur finalité tout personnel travaillant de manière régulière à son domicile (femme de ménage, personnel médical, baby-sitter…). Une déclaration à la Cnil (Commission national de l’informatique et des libertés) peut se révéler nécessaire lorsque les images font l’objet d’un enregistrement.